double décor

Eleonore False I Ana Vega

23.05 – 20.06.15  Curated by Alexandre Quoi 

  • < 1 / 11 >

    Vue de l’exposition double décor. Eléonore False, Sans titre (Gutai), 2014. Impression sur vinyle contrecollée sur cône en acier 140 x 140 x 140 cm. Exemplaire unique. Eléonore False, Sans titre (bracelet), 2015 Impression jet d’encre et encapsulage mat 90 x 45 x 45 cm. Ed. 3 + 1 EA

  • < 2 / 11 >

    Eléonore False, Sans titre (bracelet), 2015. Impression jet d’encre et encapsulage mat. 90 x 45 x 45 cm. Ed. 3 + 1 EA

  • < 3 / 11 >

    Vue de l’exposition double décor. Eléonore False, Sans titre (Gutai), 2014. Impression sur vinyle contrecollée sur cône en acier 140 x 140 x 140 cm. Exemplaire unique.

  • < 4 / 11 >

    Vue de l’exposition double décor. Eléonore False, Sans titre (pinces), 2015. Papier peint imprimé. Dimensions variables. Ed. 3 + 1 EA. Eléonore False, Sans titre (Gutai), 2014. Impression sur vinyle contrecollée sur cône en acier 140 x 140 x 140 cm. Exemplaire unique.

  • < 5 / 11 >

    Eléonore False, Sans titre (pinces), 2015. Papier peint imprimé. Dimensions variables. Ed. 3 + 1 EA.

  • < 6 / 11 >

    Vue de l’exposition double décor.

  • < 7 / 11 >

    Vue de l’exposition double décor. Ana Vega, For a False lash effect, 2015, détail. Tirages lambda couleur sur support Fujichrome translucent, structure aluminium Pop-up. Dimensions variables, œuvre modulable. Ed. 1 + 1 EA Ana Vega, Digital Love, 2014. Tirage sur baryté Hahnemulhe, spot à detecteur de mouvement, gélatine. 92 x 112 cm. Ed. 3 + 1 EA

  • < 8 / 11 >

    Ana Vega, For a False lash effect, 2015. Tirages lambda couleur sur support Fujichrome translucent, structure aluminium Pop-up. Dimensions variables, œuvre modulable. Ed. 1 + 1 EA

  • < 9 / 11 >

    Ana Vega, Digital Love, 2014. Tirage sur baryté Hahnemulhe, spot à detecteur de mouvement, gélatine. 92 x 112 cm. Ed. 3 + 1 EA

  • < 10 / 11 >

    Ana Vega, 3 Shades (She blue, red, yellow), 2014 3 vidéos HD couleur, son 260, 245 et 195 secondes Crédits et remerciements : William Jame, Designer sonore ; Salopecia, Bande sonore ; Performers : Elisabeth Siedow #blue ; Marina Nesi #blue ; Marie-Victoire Guillot-Sestier #red ; Morgan Moeller Margerin, cascadeur #yellow ; Benjamin Ferrachat, décors #red ; Robin Jiro Margerin, Caméra. Crédit son #yellow : Psychedellic Furs, Love my way, 1982, Sony Music. Bourse de Production Les Amis des Beaux-Arts de Paris 2013. Ed. 2 + 1 EA

  • < 11 / 11 >

    Ana Vega, Houle, 2015, simulation.

L’exposition double décor rapproche selon un réseau d’affinités une sélection d’œuvres d’Eléonore False et Ana Vega, en mobilisant la pluralité de leurs moyens d’expression. De cette confrontation de pièces émergent plusieurs points de rencontre de leur pratique respective, en particulier autour d’une appropriation commune de motifs et d’images qui sont ensuite retraitées par agrandissements ou fusionnées avec d’autres éléments.

Cette méditation à deux voix sur la matérialité et la mise en forme de l’image recourt à différentes opérations de traitements et de manipulations, en passant du plan au volume, en se déployant du sol au mur, en convoquant reflets et mouvements, en utilisant la fragmentation, la coupe, le pliage ou la superposition, et en variant échelles, surfaces et couleurs. Il s’agit ainsi de mettre en évidence l’exploration partagée par Eléonore False et Ana Vega des potentialités volumétriques de l’image et de souligner deux principes essentiels qui guident leur réflexion : la figure du dédoublement et la question du décor.