Laura Gozlan, A Thousand Miles Below, 2014.
Laura Gozlan, Vitrine, 2014
En collaboration avec Benjamin Laurent Aman
Crédits photo A. Mole.
Laura Gozlan est née en 1979 à Beauvais. Elle vit et travaille à Paris.
Après avoir suivi des études de scénographie à TAIK (Helsinki) et à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, elle est ensuite diplômée du Fresnoy, Studio national des Arts Contemporains. De 2007 à 2011, ses films sont projetés au Grand Palais, au Jeu de Paume, à la Cinémathèque française ainsi que celle du Québec et dans le cadre de festivals : Premiers Plan d’Angers, Regensburger Kurzfilmwoche, Interfilm Berlin, Loop Barcelona. De 2012 à 2015, ses pièces sont exposées au 57ème Salon de Montrouge, à Micro-onde – CAC de Vélizy-Villacoublay, à la Panacée CCC de Montpellier, à la Maison populaire de Montreuil, à La Box de Bourges ainsi qu’à In extenso, Clermont-Ferrand en solo. Parmi les expositions collectives en 2016, « The Prophecy of Bees » à Rotterdam, « Naturally Obscure » à la Passerelle Centre d’art contemporain de Brest, « Briser la glace » à l’Ecole du MAGASIN à Grenoble et « Il y a de l’autre » dans le cadre de la 47ème édition du Festival d’Arles.

La pratique de Laura Gozlan s’articule autour de films expérimentaux, de vidéos et d’installations visuelles assemblant documents, sculptures et maquettes. Elle s’approprie des images empruntées au cinéma de genre et au film scientifique qu’elle réarrange parfois au montage avec ses propres rushs. Elle s’intéresse aux utopies scientifiques ou architecturales et aux communautés que celles-ci fédèrent avec une prédilection pour leur représentation dans les sous-genres cinématographiques.

PUBLICATIONS ET TEXTES (sélection)

Artpress – n.429/ par Ingrid Luquet-Gad
Le Quotidien de l’art – n.781/ par Julie Portier
Inferno – mars 2014/ par Yann Ricordel