soleil rouge, 2014
Tirage pigmentaire monté sur Dibon.

100 x 80 cm.  Ed.3 + 1EA.

Alexandre Maubert est né à Lyon en 1981, il et travaille à Kyoto au Japon.
Il a obtenu un Master Arts visuels et cinématographiques à Lyon, le diplôme de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, ainsi que le diplôme du Fresnoy Studio National des arts contemporains. Il a été lauréat « Nouvelles Images » 2012 de la Villa Kujoyama, et à Tokyo Wonder Site en 2013. Il a notamment présenté son travail dans différentes galeries, musées et institutions, tels que : New York Photo Festival, Les Rencontres d’Arles, Kassel Film Festival, Accès(s) – Cultures électroniques, Show OFF Paris, MACRO Musée d’Art Contemporain de Rome, Foam Museum – Amsterdam, Tish Gallery – New York, Ojo de Ajena Gallery – Lima.

Très jeune Alexandre Maubert rejoint le mouvement underground tekno anglais où il commence à s’interroger sur la notion de « Zones d’Autonomie Temporaires » via les musiques électroniques, ce qui influencera plus largement son travail artistique. Par une pratique multidisciplinaire basée sur un questionnement de l’image et de son rapport au réel, il explore, représente et interroge la notion de communauté et les utopies dont elle est porteuse. Au travers d’installations, de photographies ou de films, il met en évidence les contradictions et les déviances de ces mêmes utopies afin d’entrevoir leurs limites, qu’elles soient géographiques, politiques, idéologiques ou conceptuelles .

PUBLICATIONS ET TEXTES (sélection)
Camera - Par François Cheval -n.11/12 / nov-janv 2016